Pharmacie Leroy à Paris 5e et 13e :
bas, collants et chaussettes de compression

L’insuffisance veineuse touche autant les femmes que les hommes. Cet handicap se caratérise par des douleurs dans les jambes, souvent lourdes, des fourmillements, des œdèmes…

Les varices, le piétinement, les grosses chaleurs, notamment, aggravent l’insuffisance veineuse. Pour soulager vos douleurs et améliorer votre quotidien, nous vous proposons un large choix de bas, collants et chaussettes de compression.

Contactez la Pharmacie Leroy à Paris 5e et 13e.

Quelle est la classe de compression la plus adaptée ?

Pour vos problèmes d’insuffisance veineuse, nous vous proposons des bas, collants et chaussettes de compression de catégorie 1, 2, 3 et 4. En fonction de votre pathologie, nous pouvons vous conseiller sur le produit le plus adapté, pour un traitement sur mesure.

collant

Nos bas, collants et chaussettes de compression Classe 1

Classe 1 (10 à 15 mm de mercure)

Vos jambes sont lourdes et douloureuses ? Vous avez des varices simples ? Nullement besoin de faire appel à un médecin. Nos bas, collants ou chaussettes de compression classe 1 sont la solution à votre handicap.

collant

Nos bas, collants et chaussettes de compression Classe 2

Classe 2 (15 à 20 mm de mercure)

Nos bas, collants ou chaussettes de compression de classe 2 sont idéals pour les varices, troubles veineux chroniques mais superficiels. Vous êtes enceinte ? Nous vous proposons des bas de compression contre les œdèmes ou les varices.

collant

Nos bas, collants et chaussettes de compression Classe 3

Classe 3 (20 à 36 mm de mercure)

Nos bas, collants ou chaussettes de compression de classe 3 répondent à des troubles plus sévères : ils luttent contre les phlébites, l’eczéma veineux ou les ulcères fermés.

collant

Nos bas, collants et chaussettes de compression Classe 4

Classe 4 (> 36 mm de mercure)

Retrouvez notre gamme de collants de compression de classe 4 dans notre pharmacie à Paris 5e. Souvent prescrits après une intervention chirurgicale, ils répondent à un problème d’ulcères veineux, de syndrome post-thrombotique et de lymphœdème sévères.